La masse de la planète

les différentes tailles des planètes et des étoiles: mercure <Mars <Venus <Terre <Neptune <Uranus <Saturne <Jupiter <Wolf589 <Soleil <Sirius <Pollux <Arcturus <Aldebaran <Rigel <Antarel <Betelgeuse <Mu Cephei <VV Cephei A < VY Canis majoris
les différentes tailles des planètes et des étoiles: mercure <Mars <Venus <Terre <Neptune <Uranus <Saturne <Jupiter <Wolf589 <Soleil <Sirius <Pollux <Arcturus <Aldebaran <Rigel <Antarel <Betelgeuse <Mu Cephei <VV Cephei A < VY Canis majoris

 

 

Un deuxième point important concerne la masse de la planète elle-même car cette masse influe directement sur la composition de la planète.

 

       La composition de l'atmosphère est déterminée par la masse de la planète. En effet la gravité qui s'exerce sur un astre est proportionnelle à la masse de celui-ci. Donc plus une planète est massive, plus la gravité à sa surface est élevée. Les atomes les plus légers comme les gaz (principalement hydrogène et hélium) sont donc retenus ce qui crée une atmosphère à base de méthane et d'ammoniac comme cela est le cas des planètes géantes gazeuses Uranus, Neptune, Jupiter et Saturne. Au contraire si la planète est peu massive, la gravite qui s'y exerce est moins élevée, elle sera dépourvue d'atmosphère et laissera s'échapper l'hydrogène mais aussi d'autres gaz plus lourds qui sont indispensables à la vie comme l'oxygène ou même l'eau qui finira irrémédiablement par s'évaporer dans l'espace. Sans atmosphère, ces planètes sont également sans protection vis à vis des radiations du soleil, les ultras violets ou même la rencontre avec des corps tels que les météorites. Nous pouvons notamment citer Mercure qui en est un très bon exemple car elle a une atmosphère quasi-inexistante du fait de sa faible densité et de sa température très élevée à la surface.

 

      Une petite planète aura un petit diamètre et donc un ratio surface-volume plus grand que leurs cousines de grande taille. Ces planètes ont tendance à voir leur énergie s'échapper beaucoup plus rapidement après leur formation et ont donc, peu d'activité géologique.

      Enfin, une grosse planète aura probablement un grand noyau composé de fer. Ce dernier crée un champ magnétique qui protège la planète du vent solaire, qui en son absence aurait tendance à « éroder » l'atmosphère planétaire et à bombarder de particules ionisées (particules mortelles), les êtres vivants.

 

       Cependant, le terme de "faible masse" n'est que relatif: la Terre est considérée de faible masse lorsqu'on la compare aux planètes géantes du système solaire, mais est la plus grande, la plus massive et la plus dense des planètes telluriques (c'est-à-dire les planètes qui possèdent en général trois enveloppes concentriques: le noyau, le manteau et la croûte). Leur surface est solide et elles sont composées principalement d'éléments non volatils comme des roches et des métaux, généralement du fer). Elle est suffisamment grande pour que sa gravité retienne son atmosphère et pour que son noyau liquide reste actif et chaud, engendrant ainsi une activité géologique à la surface (la désintégration des éléments radioactifs au cœur de la planète est l'autre source de chaleur des planètes). Pour Mars, au contraire, cette planète est presque voir totalement inactive et a perdu la majeure partie de son atmosphère.

 

 

Ainsi, pour donner des données chiffrées il semblerait que la masse minimale d'une planète pour qu'elle soit habitable se situerait entre celle de Mars et celle de la Terre.