L'atmosphère

     Il y a 4,5 milliard d’années, après les bombardements de météorites (corps matériel extraterrestre provenant de l’espace de taille comparativement petite qui atteint la surface de la Terre. On appelle astéroïde le corps céleste dans l’espace et météorite lorsqu’il s’écrase sur la Terre) est née la première atmosphère*. Les impacts de ces météorites ont alors dégagés une telle énergie cinétique* que la surface de la terre été comme en fusion. Si nous devions comparer la Terre à cette période, nous pourrions la comparer à Vénus, une fournaise.

 

      A cette époque, le magma présent à la surface a alors dégagé des gaz dont la composition devait être comparable à celle des gaz volcaniques actuels et des gaz des météorites (méthane, ammoniac, vapeur d'eau et gaz carbonique qui furent expulsés du centre de la Terre vers l'extérieur). La planète s'est enveloppée de sa première atmosphère terrestre (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations) qui est une enveloppe gazeuse entourant la Terre dont la composition était très différente de l'actuelle. Elle aurait été composée, particulièrement de gaz légers tels que l’hélium, l’hydrogène. L'atmosphère contenait sans doute alors 60 à 70 % de CO2, et elle agissait alors comme une serre, réduisant la perte de chaleur vers l’espace.

     Ensuite une nouvelle atmosphère terrestre s'est créée à partir du dégazage du magma suite à la vapeur d'eau qui s'est condensée pour former les océans. Elle s'est également créée grâce au gaz carbonique qui se sont combinaient à des minéraux qui fut par la suite absorbé par les océans. Ce fût à partir de cela que les premiers êtres vivants apparurent.

      L'atmosphère joue un rôle sur la planète. Celle-ci protège la vie, en absorbant les rayonnements solaire ultraviolets*, en réchauffant la surface par la rétention de chaleur ce qui permet d’avoir une température moyenne de 15 degrés et en réduisant les écarts de température entre le jour et la nuit. Effectivement, sans l'atmosphère, la température serait très élevé le jour, et très basse la nuit, c'est ce qui s'appelle gaz à effet de serre*.

      La Terre à une composition bien particulière, en effet elle est essentiellement composée d'azote (78%) puis d'oxygène (21%) et de vapeur d'eau (0 à 4%). D'autre composant ne sont perceptible qu'avec des outils spéciaux tellement leurs présence est infime. L'oxygène est l'élément essentiel dans l'atmosphère qui permet à tout être vivant sur la planète de respirer et donc de vivre. Bien que l'Oxygène soit consommé par des millions de personne, il reste à un niveau stable de 21% continuellement grâce à la photosynthèse* exercée par les plantes. En effet, les végétaux ne jouent pas leurs rôles que dans la chaine alimentaire. Le jour, ils consomment du dioxyde de carbone qui est nocif pour les Humains, grâce à l'énergie solaire, et la nuit, ils rejettent de l’oxygène dans l’atmosphère.

 

Il y a 4,5 milliard d’années, après les bombardements de météorites (corps matériel extraterrestre provenant de l’espace de taille comparativement petite qui atteint la surface de la Terre. On appelle astéroïde le corps céleste dans l’espace et météorite
Il y a 4,5 milliard d’années, après les bombardements de météorites (corps matériel extraterrestre provenant de l’espace de taille comparativement petite qui atteint la surface de la Terre. On appelle astéroïde le corps céleste dans l’espace et météorite

 

      Plusieurs études montrent cependant que la composition de l'atmosphère commence à changer. Le gaz carbonique ne cesserait pas d’augmenter. Si cela continue, il se pourrait que la température augmente en moyenne, ce qui bouleverserait le climat: nous faisons face ici au réchauffement climatique. Cela engendrerait la fonte des glaces ce qui ferait monter le niveau des océans. Le niveau des océans augmenteraient aussi à cause de la température, car plus l'eau à une température élevé, plus celle-ci se dilate et prend de la place.

      Il faut savoir que l'atmosphère est divisée en plusieurs couches d'importance variable: leurs limites ont été fixées selon les discontinuités dans les variations de la température, en fonction de l'altitude.

 

Scématisation des différentes couches de l'atmosphère http://herve.reymond.perso.sfr.fr/IMG/png/Structure_Atmosphere.png
Scématisation des différentes couches de l'atmosphère http://herve.reymond.perso.sfr.fr/IMG/png/Structure_Atmosphere.png

L'ionosphère, la partie de l'atmosphère ionisée par les radiations solaires. Elle forme le bord intérieur de la magnétosphère et réfléchit les ondes courtes Elle est responsable. La thermopause est la limite supérieure de la thermosphère


Thermosphère : la température croît avec l'altitude (de 80 km d'altitude à 350-800 km d'altitude) C’est la couche la plus haute, la température augmente avec l’altitude on peut obtenir jusqu’à 100 °C. La pression y devient presque nulle et les molécules d'air sont Très rares


Mésopause : C’est la limite entre la mésosphère et la thermosphère, c’est le lieu le plus froid que la terre (-100 °C).


Mésosphère : la température décroît avec l'altitude (de 50 km d'altitude à 80 km d'altitude) la plupart des météorites brûlent en entrant dans l'atmosphère à cause de la friction de l’air, ceci nous apparaît sous forme ‘d’étoiles filantes’.


Statopause : C’est la limite entre la stratosphère et la mésosphère.


La stratosphère: la température croît avec l'altitude jusqu'à 0°C. C’est ici que l’on retrouve une bonne partie de la couche d'ozone* car elle absorbe la majorité des rayons solaires ultraviolets qui sont nocifs. Elle provoque un dégagement d'énergie sous forme de chaleur. La température augmente lorsqu’on s’élève dans la stratosphère


La tropopause: C’est la frontière entre la troposphère et la stratosphère.


La troposphère: C’est la base de la couche de l’atmosphère, elle se situe à 13 km d’altitude selon les saisons entre la surface terrestre et jusqu'à la stratosphère. La température décroît rapidement au fur et à mesure que l’on s’élève d’environ 6 degrés. La troposphère contient grossièrement 80 % de la masse totale de l'atmosphère